RCP: DINOLYTIC

Ads
Panneau publicitaire

DINOLYTIC

Solution injectable

 

Composition:

Dinoprost (sous forme de sel  de tromérhamine)…………...………………5 mg

Alcool benzylique………………….... 16,5 mg

Eau pour préparation injecrable qsp ...........l ml

 

Indications thérapeutiques:

Lutéolyse chez les bovins, équins et porcins, en parciculier:

 

Meilleure précision des dates de l'œstrus et de l'ovulation chez les bovins et les chevaux normalement cyclés:

Bovins: Les vaches et génisses traitées durant le dioestrus présentent des chaleurs er une ovulation 2 à 5 jours après l’injection. On peut ainsi faciliter la  détection des chaleurs er les programmes (par exemple. lors d'ovo-transplantation. ou de synchronisation de l’œstrus.

Chevaux: Les juments traitées avec DINOLYTIC pendant le dioestrus présentent des chaleurs 2 à 4 jours après l’injection dans la plupart des cas et une  ovulation 8 à 12 jours après le traitement.

N.B: l’administration de DINOLYTIC chez les vaches et juments dans les 4 jours qui suivent l’œstrus ne provoque pas la lutéolyse. L’administration dans les 48 heures qui précédent le prochain œstrus peut ne pas modifier la dace d'apparition de cet œstrus.

Traitement des bovins et des chevaux qui ont un corps jaune fonctionnel mais qui ne manifestent pas de chaleurs  (suboestrus des bovins  dioestrus prolongé des juments).

Bovins: Certaines femelles bovines bien qu'ayant une cyclicité ovarienne normale, ne présentent pas de chaleurs comportementales. Ceci est fréquent durant les mois d'hiver ou au pic de lactation des femelles laitières forces productrices ou lorsque les conditions d'alimentation sont inadaptées. Lorsqu'un corps jaune est présent et qu’il n'y a eu aucune ovulation depuis 4 jours, l’administration de DINOLYTIC provoque la régression de ce corps jaune et un œstrus avec ovulation. On pourra procéder à la saillie naturelle ou à l’insémination artificielle, l’insémination peut être faire sur les chaleurs induites ou en aveugle 72 à 90 heures après le traitement.

Chevaux: Lors d’un œstrus prolongé, on n'observe pas de chaleurs chez la jument, un corps jaune étant toutefois présent sur les ovaires avec un taux de progestérone plasmatique élevé. Le cycle œstral est bloqué en phase lutéale. Le dioestrus prolongé peur apparaître durant la lactation, à la suite d'un avortement ou après mortalité embryonnaire précoce avec résorption de fœtus. Le traitement de ces juments avec DINOLYTIC induit la régression du corps jaune, l’apparition de l'œstrus et l’ovulation.

Induction de l'avortement chez les bovins et les chevaux.

Bovins: DINOLYTIC induit l’avortement chez les bovins. Le stade de gestation est un facteur important influençant le résultat. Le pourcentage des animaux qui répondent à une injection intramusculaire unique diminue quand augmente la durée de la gestation. Les pourcentages approximatifs des animaux avortant dans les35 jours suivant l'injection sont: 90% dans les 100 premiers jours de gestarion.60% du 101 éme  au 150 éme jour de gestation et40% au-delà de 150 jours de gestation

Chevaux: Jusqu’au 35 éme jour de gestation, la régression lutéale induite par DINOLYTIC provoque l’avortement. La réponse au traitement après le 35 éme jour de gestation est moins régulière et nécessite des traitements répétés.

Induction de la parturition chez les bovins et les porcs

Bovins: DINOLYTIC induit efficacement la parturition à partir du 270 éme jour de gestation chez les femelles bovines, l’intervalle traitement -parturition varie de 1 à 8 jours (moyenne 3 jours). Cette indication sera utilisée lors de risque de fœtus d'un volume excessif, de prolongation anormale de la gestation, de  complications de gestation. DINOLYTIC est également indiqué pour provoquer l’expulsion des fœtus momifiés ou macérés.

Porcs: DINOLYTIC peut être utilisé pour déclencher la parturition chez les truies pendant les trois (3) jours précédant la date de mise-bas prévue,  l’intervalle moyen entre l’administration et la parturition est d'environ 33 heures. On peut ainsi programmer la date de la mise-bas des truies et des cochettes en fin de gestation, il n'est pas recommandé de traiter les truies avant le III éme jour de gestation, les risques de mortalité périnatale des porcelets étant alors accrus.

 Traitement des métrites chroniques et des pyomètres chez les bovins.

L’administration de DINOLYTIC provoque la lyse du corps jaune, suivie de chaleurs au cours desquelles le pus est expulsé. En outre, les éléments bactériens responsables de l'infection ne trouvent plus de milieu favorable à leur développement, il est préférable d'intervenir dès 25 à 30 jours post-partum et de répéter le traitement 10 à 14 jours plus tard en cas de guérison incomplète après la première injection. La dose recommandée est de 5 ml.

Traitement Dinolyic

Insémination

1ére dose

2 éme  dose

Jour 0

Jour 10

Jour 11

Jour 12

72 heures

96 heures

Lundi

-

-

Vendredi

-

-

Samedi

Lundi

Mardi

Mardi

Mercredi

Mardi

Vendredi

-

-

-

-

-

Lundi

Mardi

Mardi

Mercredi

Mercredi

Samedi

-

-

-

-

Lundi

Mardi

Jeudi

Mercredi

Vendredi

Jeudi

-

Lundi

-

Jeudi

Vendredi

Vendredi

Lundi

-

-

Jeudi

Vendredi

Maitrise des cycles sexuels chez les bovins.

L’action  lutéolytique de DINOLYTIC peur être utilisée avec profit pour contrôler la date d’apparition de l’œstrus sur des femelles cyclées et possédant un corps jaune.

Ainsi, grâce aux propriétés de DINOLYTIC, on peut, sur les animaux présentant des cycles normaux et au moins 34 jours après le vêlage, entreprendre le

 -Programme A-

  1. a) Injection de 5 ml de DINOLYTIC, voie I.M.
  2. b) 2 éme injection 10 à 12jours plus tard.
  3. c) Insémination à la 80 éme heure (78 à 82) après la deuxième injection.

Il n'est pas nécessaire d'observer et de contrôler l'apparition des chaleurs si les animaux ont un cycle normal lors du traitement. Ce programme sera appliqué sur les troupeaux soumis à l’insémination artificielle et pour lesquels toutes les femelles sont cyclées.

Autres propositions de programmes.

-Programme B-

  1. a) Injection de 5 ml de DINOLYTIC, voie I.M.
  2. b) 2 éme injection 10 à 12 jours plus tard.
  3. c) Double insémination 72 à 90 heures après la seconde injection.

Il n'est pas nécessaire d'observer et de contrôler l’apparition des chaleurs si les animaux ont un cycle normal lors du traitement.

La double insémination améliore le pourcentage de gestation dans certains élevages.

 

-Programme C-

  1. a) injection de 5 ml de DINOLYTIC. voie I.M.
  2. b) 2ème injeccion 10 à 12 jours plus tard.
  3. c) nsémination lors de l'observation de Iœsrrus.

-Programme D-

  1. a) Injection de 5 ml de DINOLYTIC. I.M.
  2. b) Insémination lors de Iobscrvarion de Iœstrus.
  • Programme E-

DINOLYTIC peur erre utilisé dans des programmes de synchronisation des chaleurs en associarion à des progescagénes.

 

Amélioration de la fertilité par réduction de l'Intervalle Sevrage-Oestrus (ISO) et de l'intervalle Sevrage-Saillie Fécondante (ISSF) chez les truies.

Une injection par voie ntramusculaire de 2 ml de DINOLYTIC (soit 10 mg de Dinoprosc). 24 à 48 heures après la mise-bas de lacruie.

 

Recommandations pour l'utilisation de DINOLYTIC:

Chez les bovins:

DINOLYTIC ne présence d’activité que sur les seuls animaux possédant un corps jaune fonctionnel. La plupart des programmes proposés nécessitent 2 injections à 10- 12 jours d'intervale, ce qui évite de connaître avec précision le stade du cycle des animaux à traiter.

L’inséminacion à heure fixe doit être réservée aux groupes d'animaux dans lesquels la quasi-totalité des animaux sont cyclés. Le choix d un programme devra tenir compte de nombreux facteurs tels que le coût de la semence, le nombre de fois qu'il faudra manipuler les animaux, la facilité er la possibilité de détection des œsrrus er le but du programme d'insémination artificielle. Il est également indispensable de considérer les nombreux facteurs susceptibles de modifier la reproducrion.

  1. Les animaux doivent être sains et capables de reproduire, ils doivent être porteurs d'un corps jaune d'au moins 5 jours.
  2. Linséminarion doit être correctement effectuée.
  3. l.oestrus doir être observé avec attention si l'on ne procède pas à l'insémination sysrérnarique
  4. Les locaux doivent être aménagés pour permettre les diverses opérations sans causer de dommages aux animaux.
  5. l’état nurririonnel avant et pendant la saison de reproduction a un effer important sur la ferrtilité des animaux traités

Chez les juments :

DINOLYTIC n'est efficace que chez les juments présentant un corps jaune fonctionnel. Pour obtenir les résultats optima, il est important de tenir compte des considérations suivantes :

  1. Il est conseillé d'examiner l'état du tractus génital de la jument, et de s'assurer de l'absence de tout état infectieux.
  2. Certaines juments peuvent ne pas manifester de chaleurs bien que des follicules se développent et qu’elles présentent une ovulation. En l'absence de chaleurs, il est conseillé de contrôler la croissance folliculaire éventuelle par palpation transreccale afin de faire saillir la jument au moment opportun.

Chez les truies :

Pour induire efficacement la mise-bas et ne pas altérer les performances zoorechniques des portées des truies traitées, il y a lieu de respecter les régies suivantes:

  1. Evaluer la durée moyenne de gestarion des truies du troupeau.
  2. Noter les dates de saillies er de mise-bas prévues.
  3. Administrer DINOLYTIC dans les 3 jours précédant la date de mise-bas prévue.

 

Contre-indications et précautions:

  1. DINOLYTIC est inefficace dans les 5 jours qui suivent l'ovulation
  2. DINOLYTIC étant abortif, il est nécessaire de s'assurer que les femelles sur lesquelles on destine ce trairemenr ne sont pas gestantes.
  3. On ne trairera pas les animaux présentant des troubles aigus ou subaigus des appareils vasculaire, gastro-intestinal, respiratoire et génital.
  4. Ne pas injecter par voie intraveineuse.
  5. l’nduction de la mise-bas chez les truies plus de 3 jours avant la date prévue de mise-bas peut provoquer une mortalité périnatale accrue des porcelets.

 

Effets secondaires :

Bovins: l'effet secondaire le plus fréquemment observé est une élévation de la température rectale avec les surdosages de 5x ou 10x.

Cependant, les modifications de la température recrale ont été rransicoires dans tous les cas observés et n'ont pas éré préjudiciables à l'animal. Une salivation légère a été observée dans certains cas chez les bovins.

Chevaux: Les effets secondaires les plus fréquemment observés sont une hypersudation et une diminution de la température recrale. Cependant, ces signes sont transitoires et n'ont pas d'effet préjudiciable. Les autres réactions observées sont une élévation du rythme cardiaque et respiratoire, des douleurs  abdominales, une incoordination locomotrice. On observe généralement ces effets dans les 15 minutes suivant l’injecrion, et ils disparaissent en l'espace d'une heure. Les juments continuent généra ement à manger pendant la période durant laquelle se manifestent les effets secondaires.

Porcs: Chez les truies er les cochettes gestantes, les effets secondaires consistent en une élévation de la température rectale. Une élévation de la fréquence respiratoire, une augmentation de la salivation, une stimulation de la défécation et de la miction des rougeurs cutanées et une agitation. Ces effets sont généralement observés dans les 15 minutes suivant l'injection et disparaissent en l'espace d'une heure.

 

Précautions :

  1. Ne pas uriliser chez l'homme.
  2. Les femmes enceintes, les personnes asthmatiques ou ayant des difficultés bronchiques ou respiratoires ne doivent pas manipuler ce produit.
  3. En cas de contact avec la peau. Nettoyer soigneusement à l'eau et au savon,

 

Doses à administrer:

Comme pour cour flacon multiponccionnable, on veillera à prélever aseptiquemenr du flacon (nettoyer et désinfecter le bouchon du flacon avant de ponctionner avec une aiguille et une seringue stérile).

Bovins: Administrer 25 mg (5 ml) par voie intramusculaire.

Chevaux: Administrer 5 à 10 mg (1 à 2 ml) par voie intramusculaire. La posologie recommandée est de 1 mg pour 45 kg de poids vif.

Entre les 5éme et 35éme jours de gestation, l'administration de 5 mg entraînera un avotternenr. Cependant pour les animaux à un stade de gestation postérieur au 35éme jou, il sera nécessaire de répéter quotidiennement l'administration jusqu à ce que l’avotternenr se produise.

Porcs: Administrer 10 mg (2 ml) par voie intramusculaire.

 

Temps d'attente :

Viande et abats: 2 jours

Lait: Ojour

 

Conservation:

Conserver dans son emballage d'origine à une température ne dépassant pas 25°C. Ne pas mettre au réfrigérateur. Ne pas congeler.

Après première ouverture: 28 jours.

 

Précautions particulières lors de l'élimination des déchets:

Les boîtes, flacons et ampoules et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation des déchets.

AMM et présentation cammeccialisée:

AMM N°1548.1/12/V2

Boite de I flacon de 30 ml

 

Fedravet

bovins, chevaux, porcins.

eviter l'usage chez des animaux présentant des troubles aigus ou subaigus du système vasculaire, gastro-intestinal, respiratoire ou génital. ne pas administrer par voie intraveineuse. chez les bovins et les chevaux : en raison de son effet abortif, so

  • meilleure précision des dates de l'œstrus et de l'ovulation chez les bovins et les chevaux normalement cyclés
  • traitement des bovins et des chevaux qui ont un corps jaune fonctionnel mais qui ne manifestent pas de chaleurs (suboestrus des bovins dioestrus prolongé des juments).
  • induction de l'avortement chez les bovins et les chevaux.
  • induction de la parturition chez les bovins et les porcs
  • traitement des métrites chroniques et des pyomètres chez les bovins.
  • maitrise des cycles sexuels chez les bovins.
  • amélioration de la fertilité par réduction de l'intervalle sevrage-oestrus (iso) et de l'intervalle sevrage-saillie fécondante (issf) chez les truies.

  • bovins: administrer 25 mg (5 ml) par voie intramusculaire.
  • chevaux: administrer 5 à 10 mg (1 à 2 ml) par voie intramusculaire. la posologie recommandée est de 1 mg pour 45 kg de poids vif.
  • entre les 5éme et 35éme jours de gestation, l'administration de 5 mg entraînera un avortement.
  • cependant pour les animaux à un stade de gestation postérieur au 35éme jour , il sera nécessaire de répéter quotidiennement l'administration jusqu à ce que l’avotterment se produise.

Comment pouvons

medvet

vous aider ?

Contactez le support client MedVet ci-dessous ou par téléphone sur +212 707 107 677.

Medvet au maroc
Sohaib BAALOUACH

Docteur Vétérinaire.

Mohamed OUKESSOU

Docteur Vétérinaire, Professeur Enseig. Sup.